Protection des lacs et cours d'eau

Saint-Denis-de-Brompton a à coeur de protéger et préserver les lacs et cours d'eau de son territoire. Pour ce faire, elle a intégré à sa réglementation une série de mesures basées sur la Politique de protection des rives, du littoral et des plaines inondables du ministère de l'Environnement et de Lutte aux changements climatiques (MELCC).

Toutes les actions prévues sur la rive et le littoral doivent faire l'objet d'une demande de permis, qu'il s'agisse de travaux de stabilisation, de renaturalisation ou autres. Dans certains cas, les travaux doivent aussi faire l'objet d'une demande préalable au MELCC.

Naturaliser la bande riveraine

Il n'est pas nécessaire de procéder à des travaux onéreux pour se conformer à la réglementation 

municipale et atteindre les cibles de protection des lacs et cours d'eau. Il suffit de cesser tout contrôle végétal et de laisser la nature faire son oeuvre. On peut cependant l'aider dans sa tâche en plantant dans la bande riveraine des végétaux indigènes composés de plantes herbacées, d'arbustes et d'arbres, sous certaines conditions.

Informez-vous auprès de l'inspecteur pour en savoir davantage.


Se prémunir des espèces exotiques envahissantes

Environnement Québec présente les cinq étapes simples et efficaces de nettoyage d'embarcations utilisées lors d'activités de pêche sportive, nautiques et de plaisances, afin de prévenir l'introduction et la propagation d'espèces exotiques envahissantes dans différents plans d'eau.


Des aménagements paysagers sans pesticides, engrais ni HERBICIDES

La règlementation municipale interdit tout épandage de pesticides, engrais (chimiques ou naturels) et herbicides à moins de 150 mètres des lacs et cours d'eau. Même naturel, un engrais comporte beaucoup de phosphore qui, une fois dans les cours d'eau, favorise le développement des plantes aquatiques et algues.

Pour réaliser des aménagements paysagers sans y avoir recours, il existe quelques trucs : 

  • choisir une semence ou des plantes adaptées aux conditions du sol et résistantes aux insectes et maladies
  • augmenter la diversité des plantations, les ravageurs n'attaqueront jamais toutes les espèces en même temps
  • couper la pelonse entre 6 et 8 centimètres de hauteur et laisser les rognures sur place, il s'agit d'une bonne source d'azote
  • arracher les mauvaises herbes manuellement.